Résultats de recherche du laboratoire VirPath


Segment de genes Flu

Les résultats de recherche du laboratoire VirPath contribuent à mieux comprendre les phénomènes d’émergence des virus influenza pandémiques

 

La nature segmentée du génome à ARN des virus influenza confère un avantage évolutif déterminant à ces virus. En effet, un  brassage génétique important peut avoir lieu lors de la co-infection d’une même cellule hôte par deux virus différents et entraîner la genèse de virus recombinés comportant des constellations variées de gènes d’origine humaine et/ou animale. Ce processus, dit de « réassortiment génétique » contribue non seulement à la virulence des souches circulantes responsables des épidémies de grippe saisonnières, mais également au franchissement d’espèces de ces pathogènes, pouvant amener à l’émergence de virus pandémiques.

Le faible nombre de compositions génomiques virales présentes dans la nature et le caractère non prédictible de ces évènements de réassortiments génétiques, a amené l’équipe du Dr Manuel Rosa-Calatrava au sein du laboratoire Virpath (UCBL-HCL), à s’intéresser aux mécanismes cellulaires et moléculaires de régulation de ce processus afin de mieux comprendre ces phénomènes récurrents d’émergence de nouveaux virus influenza A.

 

Au sein de l’équipe lyonnaise, le Dr. Vincent Moulès a mis en place un partenariat de recherche avec le laboratoire du Dr. Roland Marquet à Strasbourg (Université de Strasbourg, CNRS) afin de pouvoir disposer d’un ensemble de technologies complémentaires et nécessaires à ce programme de recherche. En se basant sur le modèle d’étude d’interaction ARN/ARN développé par l’équipe strasbourgeoise, ces chercheurs ont ainsi démontré l'existence d’interactions directes et spécifiques entre certaines séquences génomiques d'ARN de virus humain et aviaire. De façon remarquable, ces séquences relativement variables parmi les virus influenza A, ont été identifiées dans les régions des gènes qui gouvernent l’incorporation sélective des génomes viraux dans les particules virales. Ces résultats importants soutiennent ainsi l’hypothèse qu’une incompatibilité génomique virale serait également responsable de la restriction des réassortiments génétiques entre les virus circulant.

 

Les travaux menés par les chercheurs de ces deux équipes viennent de faire l'objet en 2013 de deux publications dans la revue internationale PNAS. Ces travaux contribuent ainsi à une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires gouvernant l’émergence des virus influenza hautement pathogènes dont certains sont à l’origine des pandémies.

 

 

Il est à noter que ce travail de recherche fondamentale a pu être réalisé en partie grâce au soutien scientifique, technologique et financier de la plateforme technologique VirNext (EZUS Lyon) mise en place au sein de l’équipe lyonnaise. La plateforme a d’ores et déjà initié le transfert industriel de ces nouvelles connaissances, qui pourront à terme déboucher sur l'optimisation des procédés de production de semences vaccinales.

 

Publications.

Lire la suite
Lire la suite

Essere B et al

Critical role of segment-specific packaging signals in genetic reassortment of influenza A viruses.

PNAS. 2013,Sep 16 

Lire la suite
Lire la suite

Gavazzi C et al

A functional sequence-specific interaction between influenza A virus genomic RNA segments.

PNAS. 2013, Oct 8

Lire la suite
Lire la suite

Article du CNRS